lu, vu, entendu

Des enseignantes et enseignants ont lu ces ouvrages et les ont évalués pour vous.

Pour des ressources en anglais, rendez-vous à professionallyspeaking.oct.ca → Resources → Reviews . Vous pouvez emprunter la plupart des ouvrages en question à la bibliothèque Margaret-Wilson, à l’exception de certaines trousses de classe. Communiquez avec Lesley Stevens par téléphone au 416-961-8800, poste 689 (sans frais en Ontario 1-800-534-2222) ou par courriel à biblio@oeeo.ca.

← Back to Main Archive

John et le Règlement17

John et le Règlement 17

DE JEAN-CLAUDE LAROCQUE ET DENIS SAUVÉ

Les auteurs de la trilogie sur Étienne Brûlé, qui a connu un grand succès aux Éditions David, récidivent avec un autre récit à saveur historique.

Après la mort de son Pépère, John hérite d’une boîte mystérieuse qui le transporte dans le passé. Il recule de cent ans, mais reste invisible pour tout le monde, sauf pour le spectre du défunt grand-père et d’une institutrice nommée Florence Quesnel. Entre le rêve et la réalité, John, de son vrai nom Jean- Baptiste, est témoin des événements qui ont marqué la lutte des francophones après l’adoption du Règlement 17 en 1912.

Le roman rappelle avec brio cet épisode désolant de l’histoire des Franco-Ontariens, lequel a mené à la fondation de l’école libre du Sacré- Coeur dans le petit village de Green Valley. Les transitions entre le présent et le passé se font en douceur et plongent le lecteur au coeur des nombreux combats que John doit livrer chaque jour en plus de ceux dont il est témoin dans le passé. Précipité dans le monde des adultes, John n’aura pas le loisir de boucler son adolescence. Il en a lourd sur les épaules, ce John! Un petit bijou pour les Franco-Ontariens.

John et le Règlement 17; Les Éditions David; Ottawa; 2014; 244 p.; ISBN 978-2-89597-387-4; 14,95 $; 613-830-3336; info@editionsdavid.com; editionsdavid.com

Critique de Dominique Roy, EAO, enseignante de français, école secondaire catholique Sainte-Marie, Conseil scolaire catholique de district des Grandes Rivières, New Liskeard.


La brute et la belle

La brute et la belle

D’ÉRIC GODIN

Ce roman se résume en un mot : mignon. La simplicité de son vocabulaire et ses courts chapitres nous donnent le goût d’entamer le prochain. On se met dans la peau du narrateur, qui est l’intimidateur, pour mieux comprendre son raisonnement derrière ses décisions d’agir. Loin de justifier son comportement, il nous donne accès à un fil narratif. Ce roman trace un portrait de la solitude ressentie à l’adolescence, que ce soit en raison de sa différence ou de changements majeurs à cette période critique du développement.

Le personnage principal, Jocelyn, a l’habitude de se faire payer pour protéger les plus vulnérables. Disons qu’avec sa corpulence, il fait peur à plus d’un. Sa vie va cependant changer lorsqu’il accepte de protéger la belle Marie-Noëlle, qui n’a pourtant pas l’air d’avoir besoin de lui.

Je recommande la lecture de ce roman, surtout dans les cours appliqués en 9e et en 10e année. Ce roman suscitera des discussions intéressantes sur des thèmes comme l’intimidation et la violence physique et psychologique. Il peut aussi servir d’appui aux leçons obligatoires de sensibilisation contre l’intimidation.

La brute et la belle; Soulières éditeur; Saint-Lambert; 2014; ISBN 978-2-89607-262-0; 224 p.; 15,95 $; 450-465-2968; soulieresediteur.com

Critique de Mélany Bouchard, EAO, enseignante de français, école secondaire catholique Franco-Cité, Conseil des écoles catholiques du Centre-Est, Ottawa.


L’odeur du café

L’odeur du café

DE DANY LAFERRIÈRE, ILLUSTRATIONS DE FRANCESCO ROVIRA

Été 1963, à Petit-Goâve, à quelques kilomètres de Port-au-Prince, en Haïti. Grâce à ce récit autobiographique, Dany Laferrière parle avec beaucoup de tendresse de sa vie quotidienne avec Da, sa grand-mère, de ses amis, de ses jeux après l’école et de ses premiers émois amoureux.

L’odeur du café est une oeuvre composée de courts récits, parfois de quelques lignes seulement. Chaque narration se suffit à elle-même. Ce sont des souvenirs entremêlés qui forment une unité grâce à la délicatesse du style et à la virtuosité de l’auteur. Des réalités aussi difficiles que la perte d’un proche sont abordées en filigrane : «Un soir, [mon grand-père] avait l’air plus fatigué que d’ordinaire. Il a à peine touché à son repas, s’est longuement brossé les dents avant d’aller se coucher. Une dernière fois.»

Ce récit conviendra à tous les âges. Vous pourrez étudier les bases de la narration avec les élèves de l’élémentaire et la puissance des images avec ceux du secondaire : «Nous avons un chien… Il a eu un accident et depuis, il a une drôle de démarche. On dirait qu’il porte des chaussures à talons hauts, et qu’il a adopté la démarche prudente et élégante des vieilles dames…»

Si le livre plaît tant au lecteur, c’est parce que ce jeune narrateur est chacun de nous : l’enfant que nous avons été ou celui que nous sommes encore.

L’odeur du café; Les Éditions de la Bagnole; Montréal; 2014; ISBN 978-2-89714-055-7; 160 p.; 19,95$; Messageries ADP; 450-640-1237; adpcommandes@messageries-adp.com; messageries-adp.com

Critique de Bertrand Ndeffo Ladjape Mba, EAO, enseignant de français, 11e–12e année, Collège français de Toronto, Conseil scolaire Viamonde.


Défense d’entrer

Défense d’entrer

DE CAROLINE HÉROUX, AVEC LA COLLABORATION DE SON FILS DE 10 ANS, CHARLES-€OLIVIER LAROUCHE

Dans son deuxième roman, l’auteure met en vedette Lolo, un garçon de 11 ans. Le lecteur découvre ses aventures dans le carnet où il note ses activités quotidiennes.

Au début, pour Lolo, l’écriture est une affaire de filles; il s’en moque. Sa demi-soeur de 15 ans, Mémé (ou Amélie), avec qui il se dispute souvent, cache un journal intime sous son oreiller. Curieux et malin, Lolo se retrouve souvent dans sa chambre, puni. Au fil du temps, il finit par avoir un carnet plein d’histoires qui sont les siennes. À l’école, il y a ses amis, «les trois mousquetaires», les moins bons, et puis Justine! À la maison, il y a sa mère qui voit et entend vraiment tout, les jumeaux et Mémé.

Ce livre est écrit dans une langue facile le rendant accessible à un public de 9 à 12 ans. Le format du texte est celui d’un vrai carnet avec des fautes, des parenthèses, des majuscules, des points d’exclamation et des P.-S.

Ce roman stimule l’écriture, encourage les jeunes à jouer avec les conventions grammaticales et développe leur pensée critique.

Défense d’entrer; Les Éditions de la Bagnole; Montréal; 2014; ISBN 978-2 89714-119-6; 17,95 $; Messageries ADP; 450-640-1237; adpcommandes@messageries-adp.com; messageries-adp.com

Critique d' Elsa Reka, EAO, suppléante de français cadre et d’immersion, District School Board of Niagara, Saint Catharines.


Légendes pédagogiques – L’autodéfense intellectuelle en éducation

Légendes pédagogiques – L’autodéfense intellectuelle en éducation

DE NORMAND BAILLARGEON

Professeur à l’Université du Québec à Montréal, spécialiste en sciences de l’éducation et philosophe, Normand Baillargeon analyse en profondeur 14 «légendes pédagogiques», soit de fausses idées largement véhiculées comme vraies. Malheureusement, se désole-t-il, c’est sur ces idées que se fondent de nombreuses approches pédagogiques actuelles, ce qui mène au mieux à l’inefficacité et au pire, à l’échec.

M. Baillargeon examine les intelligences multiples, les styles d’apprentissage, la programmation neurolinguistique (PNL), l’effet Mozart, le Brain Gym, les distinctions entre cerveau droit et cerveau gauche, et autres «neuromythes». D’où viennent ces «légendes»? De théories pseudoscientifiques jamais sérieusement vérifiées, d’associations boiteuses entre découvertes scientifiques et méthodes éducatives, voire prémisses erronées ou fantaisistes, dit-il.

Légendes pédagogiques nous incite à la prudence, à la rigueur intellectuelle et à la vision critique. Il nous invite à «consulter la recherche crédible» avant d’entraîner nos élèves dans des expériences pédagogiques, comme l’utilisation des nouvelles technologies à l’école.

Légendes pédagogiques – L’autodéfense intellectuelle en éducation; Collection Essai libre; Les éditions Poètes de brousse; Montréal; 2013; ISBN 9782923338682; 280 p.; 30 $; 514-289-9452; pdbeditions@yahoo.ca; poetesdebrousse.org

Critique d' Hélène Matteau, ex-enseignante au secondaire (Québec), journaliste et réviseure.


Chère Malala

Chère Malala

DE ROSEMARY MCCARNEY, EN COLLABORATION AVEC PLAN INTERNATIONAL

Malala Yousafzai est une source d’inspiration pour tous. La bravoure et la détermination de la jeune Pakistanaise ont attiré l’attention internationale. Malala est aussi devenue la plus jeune personne en lice pour le prix Nobel de la paix.

Ce livre lui rend hommage. Des filles provenant des quatre coins du monde lui écrivent des lettres témoignant de leur admiration et de leur solidarité. Chaque lettre est accompagnée de photos saisissantes illustrant «ces autres Malala» qui vivent le même combat, celui de surmonter les obstacles les empêchant d’aller à l’école, dont la pauvreté, la discrimination, le mariage précoce et la violence.

Le livre se termine par des extraits du discours touchant de Malala à l’Assemblée des jeunes des Nations Unies, le 12 juillet 2013. Chère Malala est un manifeste simple mais émouvant, idéal pour sensibiliser nos élèves et amorcer la discussion sur le droit à l’éducation et à l’égalité des sexes. À noter que les profits de ce livre sont versés au programme Parce que je suis une fille de Plan International.

Chère Malala; Bayard Canada; Montréal; 2014; ISBN 978-2-89579- 596-4; 36 p.; 15,95 $; 1-800-668- 2547; sac@bayardcanada.com; www.bayardlivres.ca

Critique de Mélanie Gamache-MacPhail, EAO, enseignante d’Actualisation linguistique en™français et du Programme d’appui aux nouveaux arrivants, 9e à 12e année, collège catholique Franco-Ouest, Conseil des écoles catholiques du Centre-Est, Ottawa.


Le baiser mauve de Vava

Le baiser mauve de Vava

DE DANY LAFERRIÈRE, ILLUSTRATIONS DE FRÉDÉRIC NORMANDIN

Les habitants de Petit-Goâve, ville pittoresque de l’ouest d’Haïti, vivent sous un régime dictatorial. Malgré tout, chacun poursuit ses activités quotidiennes. Pourquoi un baiser mauve? Le mauve est la couleur de la paix, de l’amour et de la sagesse.

Vieux Os, jeune garçon en visite chez sa grand-mère, rencontre une petite goâvienne qui lui fait chavirer le coeur. Malgré les obstacles qui se dressent, son esprit lutteur et son amour pour elle lui servent de bouclier. Sur la toile de fond de Petit-Goâve, ce jeune garçon nous raconte ce qui a motivé son désir de s’approcher de sa belle. Son histoire tissée de crainte et de tendresse révélera ce qui se cache au plus profond de ses rêves.

Les illustrations colorées de ce chef-d’oeuvre illustrent bien l’univers authentique et les états d’âme des personnages.

Ce livre s’adresse aux enfants de 5 ans et plus, mais les adultes l’apprécieront aussi. Il n’est pas surprenant que l’auteur et l’illustrateur aient reçu plus d’un prix!

Le baiser mauve de Vava; Les Éditions de la Bagnole; Montréal; 2013; ISBN 978-2-923342-86-3; 52 p.; 21,95 $; Messageries ADP; 450-640-1237; adpcommandes@messageries-adp.com; messageries-adp.com

Critique de Chantal Proulx, EAO, directrice adjointe, école St. A vila, Pembina Trails School Division, Winnipeg.