Lu, vu, entendu

Des enseignantes et enseignants ont lu ces ouvrages et les ont évalués pour vous.

Pour des ressources en anglais, rendez-vous à professionallyspeaking.oct.ca → Resources → Reviews. Vous pouvez emprunter la plupart des ouvrages en question à la bibliothèque Margaret-Wilson, à l’exception de certaines trousses de classe. Communiquez avec Lesley Stevens par téléphone au 416-961-8800, poste 689 (sans frais en Ontario 1-800-534-2222) ou par courriel à biblio@oeeo.ca.

Fatima et les voleurs de clémentines

FATIMA ET LES VOLEURS DE CLÉMENTINES

Faites un voyage en Afrique du Nord, dans un verger où les clémentines mûrissent sous un soleil qui chatouille la cime des arbres.

de Mireille Messier, Illustrations de Gabrielle Grimard

Les images aux couleurs éclatantes de ce livre font voyager le lecteur en Afrique du Nord. Nous sommes dans un verger où les clémentines mûrissent sous un soleil qui «chatouille la cime des arbres et où un vent chaud nous souffle à l’oreille». Cependant, la nuit, quelqu’un ou quelque chose les piétine. Fatima et son grand-père partent à la recherche d’une solution et se rendent au marché pour demander conseil. Insatisfaite de la solution offerte, Fatima persiste à en trouver une meilleure. Grâce à sa complicité avec les araignées, elle y parviendra.

Cette histoire originale prend sa source dans un proverbe africain : «Avec assez de toiles d’araignées, on peut arrêter les éléphants». Avec texte et images, l’auteure et l’illustratrice parviennent à prouver que tous, petits ou grands, peuvent arriver à résoudre des conflits. Il suffit de garder son calme, de cerner le problème et de consulter des amis. Parents et pédagogues peuvent utiliser ce livre pour enseigner aux enfants comment surmonter les difficultés et résoudre les conflits de façon paisible. Pas surprenant qu’il figure dans la Sélection 2012-2013 de Communication-Jeunesse et s’est vu mériter le Prix jeunesse 2012 de l’Alliance Française de Toronto.

Fatima et les voleurs de clémentines; Les Éditions de la Bagnole; Montréal; 2012;
ISBN 978-2-923342-59-7; 32 p.; 14,95 $; Messageries ADP; 450-640-1237 ou 1-866-874-1237; adpcommandes@messageries-adp.com; messageries-adp.com

Critique de Monique Sack, EAO, accompagnatrice pédagogique, Services des programmes d’études, Ottawa-Carleton District School Board (Ottawa).


Petites chroniques identitaires

Petites chroniques identitaires

Collectif d’élèves

S’il est un thème inhérent à l’adolescence, c’est bien l’identité. «Qui suis-je?» Voilà la question à laquelle tentent de répondre les jeunes qui ont participé à ce collectif. Il est aussi l’écho de leurs inquiétudes et de leurs questionnements.

C’est à travers des parcours troublants, comme celui de Sara, de parents afghans, qui a grandi en Italie et qui cherche à comprendre ses racines, qu’on explore cette étape de la vie qui apporte de grands bouleversements. Alors qu’elle se rend dans le pays de ses ancêtres, Sara porte pour la première fois un regard différent sur ses origines. La fierté de son père lorsqu’il est question de son pays et la nostalgie de sa mère quand elle relate ses souvenirs d’enfance prendront alors tout leur sens pour elle.

Ces chroniques se révèlent donc d’excellentes pistes de réflexion pour les élèves et peuvent entraîner une activité d’écriture ou un débat sur des valeurs de société. De plus, de nombreux préjugés y sont soulevés et dénoncés, dont le racisme, l’homophobie et le sexisme. Le contenu est, par conséquent, d’actualité et mène à plusieurs possibilités d’exploration pédagogique. Le récit est intimiste. Le lecteur devient un témoin privilégié de ces histoires et s’identifie à coup sûr au message véhiculé, aux personnages et à leur vécu.

Petites chroniques identitaires; Les Éditions David; Ottawa; 2012; ISBN 978-2-89597-266-2; 192 p.; 10 $; 613-830-3336; info@editionsdavid.com; editionsdavid.com

Critique de Marie-Christine Payette, EAO, enseignante contractuelle et traductrice-réviseure (La Tuque).


Le Docte-Rat junior

Le Docte-Rat junior, jeu-questionnaire

Se retrouver dans une ambiance scolaire n’aura jamais été aussi intéressant et motivant qu’avec le Docte-Rat junior. Ce jeu-questionnaire, qui s’adresse aux 9 ans et plus, permet aux joueurs de passer du statut d’élève à celui d’étudiant en deux parcours : le chemin des Apprentis sages et l’Université Jeunes-Brillants. L’objectif est de répondre correctement au maximum de questions dans le but de décrocher un diplôme tout en remportant le prestigieux titre de «Docte-Rat Junior».

Le lien avec l’environnement scolaire est bien réussi. Tout au long de leur cheminement, les joueurs rencontrent des professeurs tous plus originaux les uns que les autres. Les lieux sont familiers : gymnase, cafétéria, bibliothèque, salle de classe. Le vocabulaire et les options, quant à eux, permettent de baigner dans la réalité de tous les jours : petite colle, minitest, examen, école buissonnière, retenue, copiage.

La planche de jeu, attrayante et colorée, peut paraître toutefois enfantine en ce qui a trait aux illustrations. Bien que les règles soient assez simples, il demeure que les questions sont beaucoup trop compliquées pour des enfants de 9 ans. Pour que le jeu puisse être apprécié à sa juste valeur, il serait plutôt conseillé dans une classe du secondaire ou lors d’une soirée en famille, entre adolescents et parents.

Le Docte-Rat junior; Les Éditions Gladius International inc.; Québec; 2011; 39,99 $;
1-800-804-5998; info@gladius.ca; gladius.ca

Critique de Dominique Roy, EAO, enseignante de français à l’école secondaire catholique Sainte-Marie, Conseil scolaire catholique de district des Grandes Rivières (New Liskeard).


Prendre sa place

Prendre sa place : Parcours et trajectoires identitaires en Ontario français

Sous la direction de Sylvie A. Lamoureux et Megan Cotnam

Que signifie être franco-ontarien aujourd’hui? Comment l’école de langue française peut-elle pleinement aider les jeunes dans leur cheminement identitaire? Le choix de la langue d’instruction en milieu minoritaire détermine-t-il l’identité linguistique de l’apprenant?

Cet ouvrage pose un regard frais sur la mission des écoles francophones en contexte minoritaire et sur le rôle du personnel enseignant quant au développement de l’identité culturelle et d’un sentiment d’appartenance à la culture francophone. Une relecture en somme de la Politique d’aménagement linguistique de l’Ontario pour l’éducation en langue française du ministère de l’Éducation.

Prendre sa place : Parcours et trajectoires identitaires en Ontario français; Les Éditions David; Ottawa; 2012; ISBN 978-2-89597-274-7; 172 p.; 19,95 $; 613-830- 3336; info@editionsdavid.com; editionsdavid.com

Critique de Bertrand Ndeffo Ladjape, EAO, enseignant de français (11e et 12e année), au Collège français de Toronto, Conseil scolaire Viamonde.


Pyjama Party

Pyjama Party

Chansons de Bïa, Illustrations de Caroline Hamel 

Enrichir sa langue et son voca bulaire par la musique. Quelle bonne idée!

Ce livre audio vous offre une série d’aventures toutes aussi amusantes les unes que les autres. Vous serez ravis d’entendre des histoires cocasses d’animaux chantées à travers un feu d’artifice de sons et de rythmes entraînants. Est-ce possible qu’un lapin puisse tomber amoureux d’une renarde? Qu’un loup puisse réussir à croquer la patte d’un alligator? Que la faim n’ait pas de limites?

Vous entendrez des chansons dans lesquelles l’auteure a su parfaitement marier le français et l’anglais à travers un mélange d’influences culturelles et musicales. Vous y trouverez des textes riches en rimes et en images tout à fait délectables. Les variations de voix de Bïa amusent et divertissent. Les illustrations sont magnifiques et colorées.

Ce matériel sera apprécié par des jeunes de 8 à 10 ans, que le français soit leur première ou seconde langue, et par des adultes jeunes de cœur. Le cédérom contient un fichier imprimable des paroles et des illustrations. Alors, à quand votre prochain pyjama party?

Pyjama Party; La montagne secrète; Montréal; 2012; ISBN 978-2-923163-87-1; 40 p.; 22,95 $; Diffusion Dimedia; 514-336-3941; general@dimedia.qc.ca; dimedia.com

Critique de Chantal Proulx, EAO, directrice adjointe et orthopédagogue, école St. Avila, Pembina Trails School Division (Winnipeg).


J’améliore mon français avec Mémoire Vive

J’améliore mon français avec Mémoire Vive

Lorsque j’ai reçu la ressource Mémoire Vive, je n’en revenais pas du nombre incroyable d’activités. J’ai aimé aussi le fait qu’il y avait un cédérom pour tout le matériel reproductible. J’avais hâte de la mettre à l’essai.

J’ai commencé par une activité à propos de la classe des mots. J’ai beaucoup aimé la feuille de notes divisée en «variable» et «invariable» et la feuille d’exercices. J’ai également fait l’activité des mots cachés à partir des homophones. Cette section est tellement riche! Et tout est reproductible et prêt à être utilisé. Il y a aussi des activités à propos des participes passés et des mots croisés, ainsi que plusieurs jeux de mots pour enrichir le vocabulaire et la culture générale. Pour chacune des sections, les activités sont offertes selon différents niveaux de difficulté, de débutant à expert. Il va donc sans dire que c’est le genre de ressource qui peut être utilisé sur plusieurs années scolaires.

Bien que cette ressource soit un supplément à ce qu’on a déjà, je recommande fortement à chaque section de français de se munir d’une copie. Ces activités peuvent dépanner et nous faciliter grandement la vie!

J’améliore mon français avec Mémoire Vive; Les Productions Guylaine Tremblay; Ville de Saguenay; 2011; 600 p.; 39,99 $; 418-695-6916; info@memoirevive.ca; memoirevive.ca

Critique de Mélany Bouchard, EAO, enseignante de français à l’école secondaire catholique Franco-Cité, Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (Ottawa).


Temps temps 2

Temps Temps 2

S’amuser à conjuguer des verbes irréguliers au passé, au présent et au futur

de Brigitte Stanké

Homo ludens – l’homme qui joue –, voilà une formule d’apprentissage et une fonction sociale qui n’ont pas d’âge. C’est ce que fait le jeune enfant à longueur de journée : l’acquisition des connaissances et l’intégration dans le groupe passent par le plaisir du jeu. Et si on se fie au sous-titre de ces jeux de cartes, c’est le but de l’auteure. Six verbes, parmi les plus fréquents, sont envisagés : aller, avoir, être, faire, tenir, vouloir.

Chose remarquable, chaque verbe est associé à une couleur (extrêmement utile pour les visuels), à une expression (p. ex., aller chez le dentiste, avoir de l’argent) et à un dessin (qui oriente les joueurs temporellement – passé, présent, futur). L’ensemble comprend quatre jeux : La bataille, La mémoire, Les familles et Pigé dans le sac. Ils sont à utiliser en fonction des objectifs pédagogiques. Les consignes sont claires et, pour la plupart, déjà connues des élèves.

Utilisé avec d’autres méthodes de pratique des verbes, cet outil peut s’avérer utile dans la salle de classe pour consolider l’appris tout en amusant les jeunes. Je le recommande pour les écoles élémentaires d’immersion française et la 9e du secondaire de l’Ontario.

Temps temps 2; Chenelière-Éducation; Montréal; 2010; ISBN 978-2-7650-3039-3; 56,95 $; 514-273-1066 ou 1-800-565-5531; clientele@cheneliere.ca; cheneliere.ca

Critique de Véra Nochtéva, EAO, enseignante de français au secondaire à la White Oaks Secondary School, Halton District School Board (Oakville).


À la découverte de l’Ontario français

À la découverte de l’Ontario français

d’Andrée Poulin, Illustrations de Marie-Ève Tremblay

Savez-vous pourquoi les alpinistes attrapent des coups de soleil sur la langue? Où peut-on trouver des édifices en forme de flocon de neige? Que veut dire le mot «wawa»? Vous trouverez réponse à de telles questions dans ce petit livre amusant et attrayant.

À premier vue, cela va dans tous les sens : bédés, poèmes, mots croisés, devinettes, photos, faits historiques et illustrations drôles et colorées. Mais on s’aperçoit vite que ces éléments forment une grande courtepointe qui illustre 26 aspects de la vie franco-ontarienne. Quelques exemples : à la lettre E pour «école», l’auteure nous explique que le règlement 17, qui interdisait l’enseignement en français et interdisait aux élèves de parler français dans leur école, a été aboli en 1944. À la lettre F pour «Franco-Ontarien», on apprend qu’en Ontario, 1 personne sur 20 est francophone.

Cet album, qui raconte des aspects de l’histoire, de la géographie, des sports et de la culture avec une fierté de l’héritage franco-ontarien, est tout à fait rafraîchissant! On n’a pas besoin d’avoir entre 8 et 12 ans pour apprécier ce livre ou pour y apprendre quelque chose de nouveau.

À la découverte de l’Ontario français; Les Éditions L’Interligne; 2012; Ottawa;
ISBN 978-2-923274-93-5; 36 p.; 14,95 $; Prologue; 450-434-0306 ou 1-800-363-2864; prologue@prologue.ca; prologue.ca

Critique de Rochelle Pomerance, responsable de la présente rubrique.


Le Titanic perdu et retrouvé

Le Titanic perdu et retrouvé

de Brian Moses
Traduction d’Anne Bricaud

Vous cherchez un livre non romanesque pour faire de la lecture à voix haute en salle de classe? Le Titanic perdu et retrouvé convient au cycle moyen ou intermédiaire et peut être lu en quelques journées ou en quelques semaines. Puisque chaque page traite d’un nouvel aspect, il est facile de choisir de courtes lectures.

Chaque page présente des photos, des citations et de courts paragraphes inspirés de faits réels. L’auteur fait même la comparaison entre les prix de 1912, tel le coût du voyage ou de la nourriture, et ceux d’aujourd’hui. Ce livre donne envie d’en savoir plus sur le navire «perdu et retrouvé». Le style du texte invite le lecteur à s’identifier aux membres de l’équipage ou des passagers du Titanic. On s’enfonce facilement dans le récit au point que l’on ressent le choc de la collision avec l’iceberg.

Je le recommande fortement pour une lecture active dans votre salle de classe. Les garçons et les filles vont l’aimer, tout en s’informant d’un événement tragique de l’histoire.

Le Titanic perdu et retrouvé; Bayard Canada; Montréal; 2012; ISBN 978-2-895794-22-6;
48 p.; 17, 95 $; Bayard Canada; 1-800-668-2547; sac@bayardcanada.com; bayardlivres.ca

Critique de Lyanne Marion, EAO, enseignante de 5eet 6e année en immersion française à la St. Francis Catholic School, Sudbury Catholic District School Board (Sudbury).


3 minutes pour susciter l’intérêt des élèves

3 minutes pour susciter l’intérêt des élèves
Plus de 100 activités pour favoriser l’apprentissage

de Kathy Paterson, adapté par Louis Laroche

Comme la plupart des pédagogues, je suis régulièrement des cours de perfectionnement professionnel; et comme les enfants, j’ai la bougeotte après une longue période d’apprentissage. Y a-t-il donc moyen de maintenir l’intérêt et l’engagement des élèves (et du mien) tout au long de la journée?

L’auteure nous invite à investir trois petites minutes dans de courtes activités afin de favoriser l’apprentissage des élèves. L’outil est bien organisé et permet qu’on s’y retrouve rapidement. Grâce au tableau des activités, il est facile de choisir l’activité qui nous convient, que ce soit dans la catégorie On se calme, On bouge ou les autres. De plus, les activités sont triées selon les matières et le type de regroupement.

L’auteure fait également des liens intéressants avec le programme scolaire et précise les objectifs des activités tout en offrant des détails explicites sur la façon de les présenter. Petit bémol : les enseignants reconnaîtront certaines activités. Il ne faut donc pas s’attendre à ce que le contenu soit nouveau pour tout le monde.

3 minutes pour susciter l’intérêt des élèves; Chenelière-Éducation; Montréal; 2012;
ISBN 978-2-7650-3379-0; 120 p.; 30,95 $; 514-273-1066 ou 1-800-565-5531; clientele@cheneliere.ca; cheneliere.ca

Critique de Lysiane Couture-Lemieux, EAO, enseignante de 3e et 4e année à l’école catholique St-François-Xavier, Conseil scolaire catholique de district des Grandes Rivières (Mattice).