Lu, vu, entendu

Des enseignantes et enseignants ont lu ces ouvrages et les ont évalués pour vous.

Pour des ressources en anglais, rendez-vous à professionallyspeaking.oct.ca → Resources → Reviews. Vous pouvez emprunter la plupart des ouvrages en question à la bibliothèque Margaret-Wilson, à l’exception de certaines trousses de classe. Communiquez avec Lesley Stevens par téléphone au 416-961-8800, poste 689 (sans frais en Ontario) ou par courriel à biblio@oeeo.ca.

Couverture d’Amandine adore la cuisine!

Amandine adore la cuisine!

de Diya Lim, illustrations de Geneviève Kote

Ce livre a remporté le prix littéraire Henriette-Major 2011. C’est une histoire qui captive tant les garçons que les filles et qui offre de multiples sujets à explorer en salle de classe.

Utilisé lors de séances de lecture aux élèves, il devient l’occasion parfaite de faire de l’imagerie mentale. De plus, étant donné que l’histoire se passe dans une boulangerie-pâtisserie, on découvre les termes justes pour décrire nos pâtisseries préférées. Quelle belle façon d’enrichir le vocabulaire de nos élèves venant de foyers exogames! C’est aussi un excellent choix comme premier roman en lecture autonome. La typographie, de grande taille, est bien espacée, et les chapitres ne font qu’une dizaine de pages chacun. On en apprend davantage sur les métiers de pâtissier, de boulanger et d’entrepreneur, ainsi que sur le rôle que jouent les mathématiques dans ces carrières. C’est ainsi que le personnage principal apprend à trier, à classer, à dénombrer, à mesurer et à calculer, tout en s’amusant à la boulangerie-pâtisserie de ses parents.

Enfin, on fournit de bons exemples de politesse et de service à la clientèle. Somme toute, je vous encourage à déguster ce petit roman rempli de bonnes leçons. Bon appétit!

Amandine adore la cuisine!; Dominique et compagnie; Saint-Lambert; 2012; ISBN 978-2-89686-443-0; 110 p.; 9,95 $, 514-875-0327 ou 1-800-561-3737; dominiqueetcie@editionsheritage.com; dominiqueetcompagnie.com

Critique de Sylvie Lamarche Lacroix, EAO, enseignante de 2e année et leader en littératie à l’école catholique St-Dominique, Conseil scolaire catholique de district des Grandes Rivières, Timmins.


Couverture de Fred Poulet enquête sur sa boîte à lunch

Fred Poulet enquête sur sa boîte à lunch

de Carole Tremblay, illustrations de Philippe Germain

Il s’appelle Fred Poulet et il est détective. Avec son associé, un petit rongeur du nom de Blanc-Bec, il mène une enquête qui tourne autour du lavage de cerveau qu’a subi son père, surnommé «le patron». Dernièrement, celui-ci a décidé de ne servir à son fils-enquêteur que de la nourriture santé : du «mégagluant» lait de soya au goût de papaye, du pain 15 grains archi-dur, de la confiture de betterave et d’autres produits indigestes, selon Fred. Mais qui ou quoi est responsable de ce lavage de cerveau? Fred soupçonne l’influence de la télévision, de l’infirmière de l’école ou même de sa grand-mère. Charlotte, une camarade de classe végétarienne dont les parents sont actuellement à un congrès sur le tofu à Oslo, l’accompagne dans ses recherches.

Des mésaventures s’ensuivent : il se brûle en ouvrant à la vapeur une lettre de l’infirmière à son père; en repassant la lettre gondolée par la vapeur il y met le feu, et ainsi de suite. Mais le mystère est bientôt résolu et Fred, le patron et Blanc-Bec se régalent autour d’un bon bol de spaghettis à la sauce tomate.

Ce petit polar pour les 7 à 9 ans fait partie d’une série qui inclut Fred Poulet enquête sur un microbe et Fred Poulet enquête sur une chaussette, ainsi que d’autres titres où figure le détective intrépide. Drôle, déjanté, avec des dessins loufoques, il est sûr de faire rigoler les élèves et leur enseignant. Irrésistible!

Fred Poulet enquête sur sa boîte à lunch; Dominique et compagnie; Saint-Lambert; 2010; ISBN 978-2-89512-472-6; 48 p.; 9,95 $; 514-875-0327 ou 1-800-561-3737; dominiqueetcie@editionsheritage.com; dominiqueetcompagnie.com

Critique de Rochelle Pomerance, responsable de la présente rubrique.


Couverture de Libérons l’assiette de nos enfants!

Libérons l’assiette de nos enfants!

de Laurence Haurat et Laura Annaert

La nutrition chez les enfants est un sujet qui préoccupe les parents dès l’arrivée d’un nouveau-né. L’éducation au sujet de la nutrition est devenue l’affaire de tous. Mais par où commencer? Libérons l’assiette de nos enfants!, une publication qui nous arrive de France, propose aux parents un point de départ à la compréhension de l’alimentation des enfants de 3 à 10 ans. Rédigée par une psychologue nutritionniste ainsi qu’une maman-chef et présentée sous forme de dictionnaire, cette ressource offre au lecteur un moyen facile et rapide de repérer l’information voulue.

Les deux spécialistes-auteures participent à divers projets liés à la nutrition et à l’alimentation en France. Les lecteurs percevront quelques différences terminologiques, mais elles ne nuisent pas du tout à la compréhension. En somme, cette ressource harmonise les points de vue de deux spécialistes et se veut un outil rassurant pour les parents vivant des conflits reliés à l’alimentation. Les trente recettes offertes en annexe semblent assez simples et pourraient développer chez l’enfant une affinité pour la cuisine qui dépasse l’habituel.

Libérons l’assiette de nos enfants!; La Martinière; Paris; 2010; ISBN 978-2-7324-4267-9; 304 p.; 37,95 $; Dimedia; 514-336-3941; general@dimedia.qc.ca; dimedia.com

Critique de Tyanna Hunt, EAO, enseignante de 7e et 8e année à l’école secondaire publique L’Héritage, Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario, Cornwall.


Couverture de Déjouer les allergies alimentaires

Déjouer les allergies alimentaires, 2e éd.

de Marie-Josée Bettez et Éric Théroux, photographies de Catherine Côté

Les auteurs, parents d’un enfant victime d’allergies graves dès son plus jeune âge, abordent ce sujet avec force détails : la définition et les symptômes bien sûr, mais aussi les principaux allergènes alimentaires et leurs substituts, ainsi que la prévention et le traitement des allergies. L’ouvrage renferme un lexique de la cuisine et de l’allergie et une liste des familles d’aliments, puisqu’il est possible d’être allergique et de réagir également à un ou à plusieurs aliments de la même famille (allergies croisées). Il compte en outre 200 recettes pour petits et grands, gourmands et gourmets, illustrées de photographies.

Cette publication constitue à coup sûr un levain aux programmes d’alimentation en place dans les écoles et les garderies de la province. C’est aussi une aide précieuse à l’application de la Politique concernant les aliments et les boissons dans les écoles, lancée en janvier 2010 par le ministère de l’Éducation de l’Ontario afin de renforcer l’accessibilité des élèves aux aliments les plus sains.

Les auteurs ont su faire des allergies, réalité synonyme de stress et de privation, une source de dépassement de soi et de bonheur à partager en famille et avec des amis.

Déjouer les allergies alimentaires; Québec Amérique; Montréal; 2011; ISBN 978-2-7644-1283-1; 29,95 $; Québec Amérique; Prologue; 450-434-0306 ou 1-800-363-2864; prologue@prologue.ca; prologue.ca

Critique de Bertrand Ndeffo Ladjape, EAO, enseignant de français, 11e et 12e année, au Collège français de Toronto, Conseil scolaire Viamonde, Toronto.


Couverture de Bien dans sa tête, bien dans sa peau

Bien dans sa tête, bien dans sa peau – trousse d’intervention

La santé de nos jeunes reste une préoccupation pour les enseignants du secondaire. La promotion de bonnes habitudes de vie combinée à des activités éducatives intéressantes et amusantes ne peuvent que favoriser l’acquisition d’attitudes et de comportements sains concernant le corps, le poids, l’alimentation et l’activité physique.

Si vous souhaitez travailler cet aspect chez l’adolescent afin qu’il se sente «bien dans sa tête, bien dans sa peau», vous voudrez vous procurer ce guide d’intervention. Et ce n’est pas une «mince» affaire! En deux tomes, on nous présente une façon préventive de parler d’une variété de questions liées à l’image corporelle.

«Le parcours sensationnel», par exemple, est une expérience interactive qui permet aux élèves d’explorer le monde des cinq sens afin de prendre conscience que l’acte de manger est sensoriel et émotionnel. Diverses façons de présenter les sujets aux élèves sont suggérées : leçons de groupe et événements à planifier. Tout y est et c’est bien fait! Ne reste qu’à prendre le temps...

Élaborées au Québec, les activités proposées concernent tout autant les ados de l’Ontario : curriculum d’éducation physique et santé, sciences humaines et sociales ou même français. Un projet qui répond à un besoin réel de nos jeunes!

Bien dans sa tête, bien dans sa peau; ÉquiLibre; Montréal; 1996; 435 $; 1-877-270-3779; info@equilibre.ca; equilibre.ca

Critique de Julie Goulet, EAO, enseignante en sciences familiales et EED à l’école secondaire catholique Sainte-Marie, Conseil scolaire catholique de district des Grandes Rivières, New Liskeard.


Couverture de Je cuisine avec Romi

Je cuisine avec Romi

de Romi Caron

Voulez-vous motiver les enfants à pratiquer la lecture et le vocabulaire, la mesure et les fractions, ou à suivre des étapes? Et tout cela, en touchant, en sentant, en goûtant, en partageant! Voici la recette pour un succès assuré chez les plus petits autant que chez les plus grands : des recettes simples pour développer les habiletés de base.

Douze petits conseils à l’adulte, qui pourra, grâce aux cuisiniers en herbe, se délecter de gaufres aux fruits au déjeuner, de tortillas aux saveurs du monde pour le dîner ou de bœuf en papillote pour le souper. Et enfin, quoi de plus typique en Ontario français que le gâteau aux bleuets et au sirop d’érable pour le dessert! Une quinzaine de repas sont proposés et offrent des expériences culinaires qui permettront de rendre ces moments passés avec les enfants joyeux, agréables et mémorables.

Les chefs de 6 à 12 ans apprécieront les photos d’enfants en action, ainsi que les recettes variées et faciles à suivre. Toutes les fêtes de l’année seront des occasions d’initier les enfants à la cuisine. Les muffins à l’orange seront irrésistibles à l’Halloween en octobre, tout comme les biscuits au chocolat à Noël en décembre ou la galette des Rois, en janvier!

Je cuisine avec Romi; Éditions Enfants Québec; Saint-Lambert; 2008; ISBN 978-2-92334-768-4; 48 p.; 19,95 $; 514-875-0327 ou 1-800-561-3737; dominiqueetcie@editionsheritage.com; dominiqueetcompagnie.com

Critique de Julie Goulet, EAO, enseignante en sciences familiales et EED à l’école secondaire catholique Sainte-Marie, Conseil scolaire catholique de district des Grandes Rivières, New Liskeard.


Couverture de Pas de noix pour Sara

Pas de noix pour Sara : une histoire sur… les allergies alimentaires

de Sylvie Louis, illustrations de Romi Caron

Isolation, incompréhension, frustration, contraintes. Voilà ce à quoi les gens qui souffrent d’allergies font face dans leur quotidien. Pour Sara, cela signifie renoncer à ses plats favoris et au gâteau à la fête d’anniversaire de son amie, et résister aux tentations.

Tous les stades de l’acceptation de sa nouvelle condition y passent : choc, colère, tristesse, acceptation. Ce récit intimiste montre à la fois comment Sara vit cette situation, mais aussi comment son entourage le vit et c’est ce qui confère toute sa richesse à l’histoire.

Grâce aux rencontres qu’elle fera (allergologue, autres enfants allergiques, gens de l’Association des allergies alimentaires) et à sa famille, Sara affrontera ses peurs, se rendra compte qu’elle n’est pas seule et finira par accepter sa situation. Le sujet des allergies alimentaires est traité avec beaucoup d’empathie et présenté de façon éducative. Une section informative destinée aux parents et aux pédagogues aborde plusieurs aspects inhérents aux allergies, dont gérer le raz-de-marée d’émotions, s’adapter à la situation et responsabiliser l’enfant. Un livre différent, humain, qui saura en toucher plus d’un.

Pas de noix pour Sara : une histoire sur… les allergies alimentaires; Éditions Enfants Québec; Saint-Lambert; 2009; ISBN 978-2-923347-73-8; 24 p.; 19,95 $; 514-875-9612; enfantsquebec.com

Critique de Marie-Christine Payette, EAO, enseignante contractuelle et traductrice-réviseure, La Tuque.


Couverture de La délicieuse année de Juliette la vedette

La délicieuse année de Juliette la vedette

de Nathalie Fredette

La nourriture a toujours été un problème pour Juliette Marchand. On la surnommait d’ailleurs Juliette la boulette en raison de quelques kilos en trop. Elle, qui éprouvait plusieurs craintes face à sa dernière année à l’école élémentaire, se retrouve au centre d’un inattendu tourbillon médiatique. Son école a été choisie pour participer à la célèbre émission de téléréalité Surprise du chef! et Juliette fait partie des candidats retenus pour ce concours. Si elle veut gagner les votes du public et le prix final – un voyage pour la destination de son choix –, elle se doit de trouver des recettes originales.

Avec ce roman, Nathalie Fredette va de l’avant avec une recette gagnante, puisque les émissions de cuisine ont présentement la cote et on peut en dire tout autant des émissions de téléréalité. Le personnage principal est attachant. Bonus appétissant, le roman offre dix précieux conseils aux cuisiniers débutants ainsi que des recettes détaillées. Lecture délectable pour de doux moments savoureux!

La délicieuse année de Juliette la vedette; Québec Amérique; Montréal; 2007; ISBN 978-2-7644-0552-9; 312 p.; 9,95 $; Prologue; 450-434-0306 ou 1-800-363-2864; prologue@prologue.ca, prologue.ca

Critique de Dominique Roy, EAO, enseignante de français à l’école secondaire catholique Sainte-Marie, Conseil scolaire catholique de district des Grandes Rivières, New Liskeard.