Partagez cette page 

Mot de la registraire adjointe

La résilience

Ce qui définit le professionnalisme des pédagogues de l’Ontario.

De Chantal Bélisle, EAO
Photo : GiantVision Photography

Chantal Bélisle, EAO, registraire adjointe

Nous n’aurions jamais anticipé une pandémie à l’échelle mondiale. Pourtant, nous sommes en pleine pandémie.

Les quelques derniers mois nous auront permis d’observer deux choses au sujet de la crise pandémique provoquée par la COVID-19 : elle demande de la résilience et, en tant que praticiens, nous sommes résilients.

Cet automne, pour beaucoup d’entre vous, les milieux d’apprentissage auront l’air fort différents de ceux que vous avez dû soudainement quitter plus tôt cette année. Vous devez définir une nouvelle normalité qui n’a rien à voir avec celle dont vous aviez coutume il n’y a pas si longtemps. Votre capacité à plonger dans de nouvelles technologies pour interagir avec vos élèves et vos collègues est, en elle-même, phénoménale.

Les changements provoqués par la crise sanitaire dans vos milieux respectifs exigent que vous considériez de nouvelles façons de communiquer avec vos élèves, leurs parents et tuteurs, vos collègues et votre employeur.

Tout changement peut être troublant, mais il peut aussi être motivant. Pour vos élèves, la façon dont vous réagissez est une leçon aussi valable que celle que vous tirerez du curriculum. Les élèves, eux aussi, ont besoin d’apprécier l’importance de l’adaptabilité et de la résilience.

L’Ordre a aussi dû s’adapter et faire preuve de résilience. Ayant été considéré comme un service essentiel, il a dû rapidement faire la transition vers le travail à distance pour offrir ses services, tout en tenant son engagement à protéger l’intérêt public.

Les normes de déontologie que sont la confiance, le respect, l’intégrité et l’empathie unissent les membres de la profession enseignante de l’Ontario. Nos connaissances, compétences et valeurs collectives (soit les caractéristiques qui font de l’enseignement une profession unique, comme le professionnalisme, l’inclusion, le respect et le travail d’équipe) sont maintenant plus que jamais indispensables.

Ces quelques derniers mois, nous avons dû nous ajuster rapidement pour mettre en œuvre des modifications législatives qui touchent la délivrance des autorisations d’enseigner; nous avons publié des lignes directrices sur les vidéoconférences pour orienter nos membres; et nous avons mis en place un programme pour aider les élèves ayant subi de mauvais traitements d’ordre sexuel. Nous avons aussi modifié nos bureaux afin de protéger notre personnel, nos visiteurs et les membres du conseil.

Nous avons appris que chaque moment offre une nouvelle porte. Les constantes sont notre résilience, la confiance que nous nous accordons les uns les autres, notre respect des normes d’exercice et de déontologie, et une attitude positive qui nous aide et qui aide le public que nous servons, quoi qu’il arrive.

Signature de Chantal Bélisle